Mioniinde  VOYAGE 2017

Quatre membres de l'Association de Béatrice, Catherine, Evelyne, Martine et Marie sont parties pendant une semaine, à leur frais pour faire le bilan des activités financées en Inde par l'Association Béatrice dans le village de PMC (Tamil Nadu).

Ces voyages réguliers (le précédent en octobre 2015) ont plusieurs objectifs:
s'assurer du bon fonctionnement du gérant par notre partenaire Indice
Karunalayam vérifier la comptabilité des fonds envoyés
rencontrer l'équipe soignante et l'équipe gestionnaire afin de connaitre leurs besoins, Leurs difficultés et leurs projets pour les activités du dispensaire
rencontrer les enseignants des écoles et la municipalité du village où se trouve le dispensaire, dans un souci de collaboration, afin de mieux apprécier les besoins de la population.

Le voyage est long: pas de vol direct entre Paris et Chennai (anciennement appelée Madras), capitale économique du Sud de l'Inde et capitale politique du Tamil Nadu.

Et arrivées à Chennaï, il nous reste encore trois heures de route ...! Heureusement la route côtière entre Chennai et Pondichéry s'est améliorée, mais la circulation et l'est dense, de jour comme de nuit: camions, mobylettes, piétons, charrettes, animaux et bien sûr les vaches, sacrées, qui sont toujours prioritaires .... 

Nous nous installons dans une petite «maison d'hôtes» à Pondichéry, à environ 12 kms, voiture il n'y a aucune possibilité d'hébergement dans les villages et dès le lendemain, malgré la chaleur (plus de 30 °), nous sommes « À pied d'oeuvre »pour commencer la mission ...

Nous rencontrons d'abord l'équipe médicale: le Dr Jaiprakash, Leyon Lilian, l'infirmière et Vijaya l'aide-soignante. 

L'accueil au dispensaire est toujours chaleureux.

Le docteur Jaiprakash occupe son poste depuis les débuts du centre de santé et assure trois consultations par semaine, avec l’aide du pharmacien, G. Anandhaselvam qui distribue les médicaments prescrits par le médecin.

En 2015 - 2016 : 6322 consultations médicales dont 1128 consultations d’enfants (l’année civile en Inde se déroule du 1er avril au 31 mars de l’année suivante).

En 2016 sur 9 mois (1er avril 2016 au 31 décembre 2016 ) : 4327 consultations.

Les rapports d’activités indiquent une augmentation régulière du nombre des consultations médicales ; selon le médecin, cela est dû à la bonne réputation du dispensaire et à la gratuité des soins, point essentiel pour la population pauvre des villages.
Le docteur Jaiprakash apprécie beaucoup les programmes soutenus par l’Association BEATRICE : il constate une amélioration globale de la santé de la population particulièrement chez les enfants.

Il nous demande de prévoir à nouveau un programme de dépistage et de traitement des anémies (comme en 2015) ; malheureusement nous ne pouvons pas soutenir à nouveau ce type de programme, trop coûteux pour notre budget qui nous permet tout juste de financer le fonctionnement du dispensaire.

Les premiers soins

L’infirmière et l’aide-soignante assurent les premiers soins au dispensaire et dans les deux écoles de PMC et CMC : le dispensaire est ouvert toute l’année sauf le dimanche et les jours fériés.

L’infirmière et l’aide-soignante effectuent chacune une tournée quotidienne dans les écoles de PMC et CMC pour assurer les premiers soins aux enfants.

En 2015 - 2016 : 10335 consultations de premiers soins, dont 7646 pour les enfants. En 2016 sur 9 mois : 7012 .

Nous rencontrons également à plusieurs reprises l’équipe de Karunalayam, Angalan le directeur et le comptable afin de vérifier ensemble les bilans financiers des deux années : deux jours entiers à vérifier les factures (médicaments, matériel médical, électricité, téléphone, fuel, bulletins de salaires etc ….. ) un travail important souvent ardu !! nous insistons, comme chaque année sur la nécessité de faire des économies, car notre budget est limité …..

Après discussion, nous décidons de réserver les soins gratuits seulement aux habitants des trois villages entourant le dispensaire ; c’est à regret que nous prenons cette décision, mais nos finances ne nous permettent pas d’accueillir les habitants d’autres villages

Le budget prévisionnel 2017/2018 est discuté avec l’équipe.

Comme à chaque voyage nous visitons les villages et les deux écoles de PMC (159 enfants de 6 à 14 ans) et CMC (68 enfants)

Les villages changent peu, quelques nouvelles maisons , un nouveau temple très coloré , des villageoises qui viennent à notre rencontre…) le village de CMC , où vivent les pêcheurs , est très pauvre et nous le ressentons en visitant l’école et les enfants qui gardent cependant leurs grands sourires et nous font un accueil chaleureux.
Nous rencontrons les directrices des deux écoles, les enseignants, assistons au repas de midi distribué aux enfants : repas gratuit payé par le gouvernement (riz et légumes ),
Et à notre programme de premiers soins donnés aux enfants, à l’école , au moment du déjeuner : coupures, brûlures, blessures aux pieds (fréquentes car de nombreux enfants marchent pieds nus ), infections cutanées etc ….désinfection, pansements quotidiens permettent la cicatrisation

Visite du programme de nutrition : En partenariat sur le village avec l’Association Béatrice, le Secours populaire Français de la Région Rhône-Alpes a repris depuis quelques mois un programme quotidien de distribution d’un « goûter « aux enfants des écoles afin de combattre la malnutrition chronique , responsable de retards de croissance, d’anémies, et de problèmes de santé : le goûter comporte une protéine végétale (lentilles, pois chiches etc ….) et une boisson (thé, lait), parfois un fruit pour les vitamines.
La nourriture est préparée dans un bâtiment qui jouxte le dispensaire par une cuisinière et deux aides qui distribuent ensuite dans les deux écoles à 16 h00 ; Vijayakumar, l’éducateur payé par SPF, gère ce programme.
Une petite fête a été préparée à notre intention par les élèves et les enseignants de l’école de PMC : chants, danses, discours de remerciements ….les enseignants et les membres présents du Panchayat (municipalité) nous remercient chaleureusement et insistent sur l’importance pour les enfants des programmes de soins et de nutrition.
Pour terminer notre semaine de travail, nous sommes invitées à déjeuner dans la maison d’Angalan, le directeur de Karunalayam ; la maison est petite et très simple mais l’accueil de Pushpavalli, son épouse, est chaleureux : elle nous a préparé un vrai repas indien typique , très épicé !
Tous nos échanges se font bien sûr en Tamoul et en anglais ….le temps et la bonne volonté sont nécessaires de part et d’autre pour se comprendre …. La fatigue mais aussi les fous rires ne manquent pas ….

Notre engagement est toujours déterminé quand nous voyons sur place les résultats bénéfiques de nos actions de santé, notamment au niveau des enfants. Nous pourrons continuer à améliorer l'état sanitaire des habitants de ces villages défavorisés si nos donateurs sont toujours aussi généreux et si nos actions en France pour récolter des fonds continuent à progresser. En effet, compte-tenu du changement de taux de la roupie indienne, il nous faut trouver près de 16000 € chaque année pour continuer à vous aider, alors il vous suffit trois ans, 12000 € suffisaient. 

Merci à tous nos donateurs, et nous avons besoin de votre soutien pour maintenir le fonctionnement de notre dispensaire.