L'Association Béatrice finance le fonctionnement du centre de Santé Rural communautaire, accessible aux différentes Castes, assurant des soins médicaux, des actions de prévention et de sensibilisation de la population à l'hygiène et à la nutrition.

Dispensaire
Le médecin du dispensaire consulte trois après-midi par semaine entre 15 et 18 heures. Il assure 500 à 600 consultations mensuelles (adultes et enfants) : fièvre, problèmes pulmonaires, gastriques, intestinaux, douleurs). Ces consultations sont suivies d'une prescription de médicaments délivrés gratuitement par le pharmacien du dispensaire, présent en même temps que le médecin.
Les premiers soins sont assurés au dispensaire 6 jours par semaine, matin et après-midi, par l'infirmière et l'aide-soignante. Sont concernés environ 300 villageois par mois : plaies, brûlures, petites sutures, etc..
 
Premiers soins à l'école :
L'infirmière et l'aide-soignante du dispensaire font chaque jour une tournée dans les deux écoles de PMC et CMC à l'heure du déjeuner. 250 à 300 enfants sont soignés chaque mois (blessures en particulier aux pieds, brûlures, etc.). L'école de PMC accueille 160 élèves entre 5 et 14 ans répartis sur 8 niveaux (90 filles et 70 garçons en 2015). L'école de CMC est plus petite, avec 73 élèves entre 6 et 12 ans répartis sur 5 niveaux (36 filles et 37 garçons en 2015). C'est dans cette école que nous avons conduit le programme "dépistage et traitement des anémies" en 2012.

03         04                

Les bénéficiaires prioritaires sont :
  • les enfants scolarisés en crêche et école primaire
  • les enfants parrainés par KARUNALAYAM
  • les femmes enceintes, les mères et leurs enfants
  • enfin la population générale des 3 villages environnants

2012

  • L'Association Béatrice a soutenu un projet de "dépistage des anémies et de la Malnutrition" pour les enfants de l'école du village de Chinnamudaliarchavady.
  • 89 enfants sont concernés, entre 6 et 14 ans. Les familles sont des intouchables et des pêcheurs.

2014 - 2015

L'Association Béatrice a soutenu un important programme de dépistage et de traitement des anémies chez les femmes et les enfants des trois villages.

PROGRAMME DE DÉPISTAGE ET TRAITEMENT DES ANÉMIES MIS EN OEUVRE FIN 2014, POUR UNE DURÉE D'ENVIRON SIX MOIS

Public ciblé : les femmes et les jeunes filles des trois villages de PMC,CMC et Bommayarpalayam
Le programme s’adresse essentiellement à la population féminine, car les anémies sont très fréquentes en Inde dans ce groupe, pour plusieurs raisons :
• malnutrition chronique entraînant des carences en fer et en vitamines
• troubles gynécologiques non traités
• grossesses nombreuses et non suivies médicalement

Les anémies chroniques sont responsables de nombreux problèmes de santé :
• sensibilité accrue aux infections 
• fatigue retentissant sur la vie quotidienne
• complications pour les grossesses et les accouchements 
• augmentation de la mortalité maternelle et infantile

Le programme qui est en cours a nécessité plusieurs étapes 
• sensibilisation de la population aux problèmes de santé liés aux anémies : par des réunions dans les villages, animées par le médecin du dispensaire, l’infirmière et le coordinateur santé 
• évaluation du niveau de santé de chaque foyer par des visites à domicile effectuées par des animatrices santé spécialement formées pour convaincre de la nécessité du dépistage 
• dépistage sanguin des femmes volontaires : 1180 personnes ont été ainsi dépistées

Les résultats de ce programme dans les deux écoles de PMC et CMC :

  •  à l'école de PMC 141 enfants sur les 160 fréquentant l'école ont été dépistés et traités
  • à l'école de CMC 41 enfants sur les 73 fréquentant l'école ont été dépistés et traités (essentiellement des enfants de pêcheurs très pauvres)

Sur les 1180 dépistages : 680 personnes se sont révélées anémiées, ce qui représente un pourcentage très important (57% ), alors que les anémies dans la population féminine en France sont inférieures à 5%.

Un examen médical, ainsi qu’un traitement de fer et de vitamines, a été prescrit pendant six mois aux 600 personnes présentant les anémies les plus sévères. 
Les traitements sont suivis à domicile par les animatrices santé :
• les animatrices organisent dans les villages des réunions d’information sur la nutrition, l’hygiène et la santé pour les femmes. 
• un kit d’hygiène, contenant les produits de première nécessité (savon, brosse à dents shampoing, etc …) a été offert à toutes les personnes entrées dans le programme.

Ce programme important et très coûteux a été financé avec l’aide de la Fondation TOTAL, du Conseil Régional de Normandie et du Rotary Club de Nyons-Valréas.

 01        02